En ce début d’année 2022, la situation sanitaire et les récentes directives gouvernementales liées au renforcement du télétravail impactent une nouvelle fois les réseaux de transport qui n’ont pas été épargné par cette crise ces deux dernières années. Selon l’observatoire de la mobilités 2021, on estime une perte de recette totale de 2,3 milliards € et une baisse de la fréquentation de 13% dans les transports publics (par rapport à 2019).

Les réseaux vont donc devoir redoubler d’efforts et investir pour attirer les usagers, optimiser leurs coûts d’exploitation et s’adapter aux nouvelles réglementations sanitaires.

Pour répondre à ces nouveaux enjeux économiques, sanitaires et de confort usagers, disposer de l’information du taux d’occupation en temps réel dans les transports publics en embarqué et au sol s’avère être primordial.

 

La collecte de ces données précises et en temps réel est rendu possible grâce à l’acquisition de système de comptage automatique de personnes via des capteurs stéréoscopiques 3D installés dans les véhicules de types bus, tramways, métros. Acorel est un expert de ces solutions et équipent une partie des plus grands réseaux de transports en France et à l’international. En temps de crise sanitaire, la mise en place de ces systèmes est une priorité pour optimiser le réseau de transport et offrir aux usagers un service de confort.

Obtenir des données de fréquentation fiables via ces solutions représente un réel avantage pour satisfaire l’autorité organisatrice qui peut, par la suite, analyser les flux de personnes et ajuster l’offre à la demande. D’autant plus que l’utilisation aléatoire des transports en commun du fait de l’augmentation du télétravail et des nouvelles vagues de contamination est l’une des nouvelles problématiques auxquelles les opérateurs de transports doivent faire face.

Afficher le taux d’occupation par bus ou par rame est également nécessaire pour rassurer l’usager quant à la fréquentation du véhicule dans lequel il souhaite monter. Selon l’observatoire de la mobilités 2021, 32% des personnes indiquant utiliser les transports en commun moins souvent qu’avant la crise sanitaire craignent une contamination en les utilisant.

Lorsqu’une flotte est équipée d’un système de comptage automatique de personnes, l’opérateur peut localiser les véhicules et identifier les pics de charge afin de limiter le nombre de personnes à bord. Un usager, via des écrans d’information voyageurs ou applications mobiles, peut, par exemple, être informé du taux d’occupation du prochain tramway et décider de ne pas se presser s’il peut prendre le suivant. Autant de données disponibles en temps réel qui permettent d’améliorer l’expérience utilisateur, en particulier dans un contexte sanitaire préoccupant.

La crise sanitaire a vu naître de nouveaux enjeux et besoins du côté des opérateurs mais aussi des usagers des transports publics. Les solutions de comptage automatiques de passagers peuvent alors jouer un rôle important en permettant aux réseaux de transport de s’adapter à ce nouveau contexte et à chacun de se déplacer chaque jour en toute confiance.